SERVICES

Nos services :

 

Avec un appui adapté, durable et pérenne, les services de AZaMa sont axés sur :

  • La formation  des  femmes, filles mères et des jeunes sur des métiers valorisants dans des filières porteuses telles que la transformation des produits locaux

  • La facilitation à l’accès aux crédits pour l’équipement et/ou le fonds de roulement d’une activité génératrice de revenus

  • La facilitation à l’accès à l’éducation des enfants défavorisés  par le parrainage

  • En décembre 2014, l’équipe AZaMa a été sollicitée par  le GET de Franceville  pour dispenser une formation sur « comment emprunter et investir dans son activité » et « création et gestion d'une organisation paysanne» afin de renforcer les capacités de ses bénéficiaires en accès et en  gestion de crédit et contribuer fortement à l’amélioration de leur vie associative Au total 186 bénéficiaires de huit (08) villages (Loungo, Kolo, Baribsi,  Veh, Nimpouy,  Titaon, Sogobini et Kingria ont pris part à cette formation.

  • Depuis juin 2015 AZaMa est en partenariat avec Union Inter-Régionale Peuples solidaires dans le cadre du suivi et de l’encadrement des membres des groupements bénéficiaires dans la zone de Kari (localité située à 10km de la ville de Dédougou). Il s’agit concrètement :

  •  d’apporter un suivi périodique (2 jours par mois) des activités des groupements de membres de la zone de Ouarkoye/Kari soutenus par  l’Union Inter-Régionale Peuples Solidaires.

  • d’appuyer et accompagner les femmes des groupements soutenus par L’Union Inter-Régionale Peuples Solidaires, dans la mise en œuvre de leurs activités  génératrices de revenus ;

  • de renforcer les capacités de ces femmes par des formations économiques et de gestion (entreprenariat et accès au microcrédit) pour le développement de leurs activités génératrices de revenus  par demande des femmes bénéficiaires.

  • Et faciliter l’accès aux services financiers et non financiers adaptés aux besoins des bénéficiaires.

  • En mai 2015, après cette formation, les partenaires ont jugé nécessaire d’apporter un appui aux femmes dans l’obtention de financements pour le développement leurs activités économiques et il été demandé à l’équipe AZaMa de mener une  étude  des conditions d’accès aux crédits des services financiers décentralisés résidents à Lato-din .   Cette étude avait objectif de trouver des structures qui offrent des services financiers adaptés aux besoins des femmes.

Création d'un centre de formation en partenariat avec SLDD

                                             

  • Au Burkina-Faso  la population  majoritairement  rurale et agricole  souffre  encore  de malnutrition. Trop de récoltes sont perdues  faute de conditions de conservation  adéquates. La transformation et le conditionnement de céréales ainsi que le séchage des produits alimentaires  contribuent à la lutter contre la malnutrition.

  • La transformation locale de produits locaux  par les femmes  des  villages  crée des emplois , génère des revenus pour les transformatrices (souvent des femmes démunies) et permet  également de mieux valoriser  les récoltes des paysans  locaux.

  • L’objectif du Centre de Formation est de créer un lieu  pour former des transformatrices  aux techniques de transformation  dans un cadre  respectant  des normes exigées  pour une transformation de qualité.

  • Le Lieu : Dédougou ; il existe un potentiel pour la commercialisation et un réseau de distribution est déjà identifié.

  • Le public concerné : Les femmes des villages et les femmes de Dédougou qui vivent en précarité. Il existe une complémentarité de disponibilité entre ces deux catégories de femmes, par ex, lorsque les femmes des villages  doivent aller travailler aux champs en période hivernale, celles de la ville de Dédougou assureront la continuité pour éviter qu’il ait rupture de production. Les femmes des villages pourront vendre leurs récoltes aux autres ou s’en servir dans la transformation  pour plus de revenus.

  • Démarrage : 15 Décembre 2017.

  • En décembre 2015, plusieurs vagues de formations ont été organisées et conduites par AZaMa en faveur de plus de 500 bénéficiaires. Les thèmes sur la vie associative, la savonnerie, la transformation du sojà et l’agroécologie ont été dispensés par des équipes professionnelles choisies par AZaMa .

Les premières transformatrices bénéficiaires, une fois expérimentées, pourront former d’autres candidates.

 L’objectif est que les transformatrices expérimentées volontaires s’organisent chez elles pour faire la transformation  à leur compte  avec les conseils  du centre de formation  qui pourrait  s’assurer sur place  de manière périodique  ou à la demande , que  les procédés de transformation sont bien conformes . 

Une boutique a été adjointe au centre de formation. Ce qui permettra de valoriser le travail des femmes et de les initier aux bases de la commercialisation.


Il faut noter qu’avant toute formation, une évaluation des acquis est faite par l’équipe AZaMa  afin de faire ressortir les nouveaux besoins de renforcement de capacités.

© 2023 by Name azama

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon